Katia GosselinKatia Gosselin, série photo Présence

La concordances des fluides 2009

Ce projet est né d’une fascination pour la portée d’un mouvement, la trace qu’il laisse, l’écho qu’il provoque. Une première étude avait été faite sous le thème Présence en 2008, présentée lors de l’exposition internationale Versions au RTT de Bruxelles. Ma prémisse était alors : «L’autre qui est là sans y être». Au final, une série de six images où l’autre est tantôt chimère, tantôt réalité. Cette Présence de l’autre peut être incertaine ou, a contrario, si mimétique que les personnages en viennent à former un tout.

 

Mes réflexions m’ont ensuite amenée à m’intéresser à la simultanéité. La Présence, ressentie ou perçue, de cet autre s’est peu à peu muée en une rencontre physique : des moments où les protagonistes sont dans un même état de corps ou d’esprit, sur la simultanéité dans la gestuelle, une concordance des fluides. À travers des ateliers d’improvisations dirigées/libres, je saisi des instants de communion, des moments de synchronicité chez ces interprètes jumelles (Séverine et Élodie Lombardo).

 

Travailler avec Élodie et Séverine Lombardo a été pour moi un moment d’une grande fluidité. Au fil des ans, nous avons développé une complicité empreinte de respect et de compréhension. Avec ce projet, il ne s’agit pas de photos de danse. La chorégraphie est inexistante. L’improvisation, libre ou dirigée, a été notre méthode de travail et la lumière mon élément de départ pour chaque session. De là s’établissaient les limites spatiales et temporelles des prises de vue. De là émergeaient les propositions des interprètes. Il en résulte une série de moments chargés d’une singulière intimité.