Concordance des fluides

Ce projet est né d’une fascination pour la portée d’un mouvement, la trace qu’il laisse, l’écho qu’il provoque.

Une première étude avait été faite sous le thème Présence en 2008, présentée lors de l’exposition collective Versions au RTT de Bruxelles. Ma prémisse était alors : «L’autre qui est là sans y être». Au final, une série de six images où l’autre est tantôt chimère, tantôt réalité. Cette Présence de l’autre peut être incertaine ou, a contrario, si mimétique que les personnages en viennent à former un tout.

Mes réflexions m’ont ensuite amenée à m’intéresser à la simultanéité. La Présence, ressentie ou perçue, de cet autre s’est peu à peu muée en une rencontre physique : des moments où les protagonistes sont dans un même état de corps ou d’esprit, sur la simultanéité dans la gestuelle, une concordance des fluides. À travers des ateliers d’improvisations dirigées/libres, je saisi des instants de communion, des moments de synchronicité chez ces interprètes jumelles (Séverine et Élodie Lombardo).

Travailler avec Élodie et Séverine Lombardo a été pour moi un moment d’une grande fluidité. Au fil des ans, nous avons développé une complicité empreinte de respect et de compréhension. Avec ce projet, il ne s’agit pas de photos de danse. La chorégraphie est inexistante. L’improvisation, libre ou dirigée, a été notre méthode de travail et la lumière mon élément de départ pour chaque session. De là s’établissaient les limites spatiales et temporelles des prises de vue. De là émergeaient les propositions des interprètes. Il en résulte une série de moments chargés d’une singulière intimité.

This project was born from a fascination for the scope of a movement, the trace it leaves, the echo it provokes.

A first study was carried out under the theme Présence en 2008, presented during the group exhibition Versions at the RTT in Brussels. My premise was then: « The other one who is there but not there ». In the end, a series of six images where the other is sometimes a chimera, sometimes a reality. This Presence of the other can be uncertain or, on the contrary, so mimetic that the characters come to form a whole.

My thoughts then led me to take an interest in simultaneity. The Presence, felt or perceived, of this other has gradually evolved into a physical encounter: moments when the protagonists are in the same state of body or mind, on the simultaneity in the gestures, a concordance of fluids. Through directed/free improvisation workshops, I capture moments of communion, moments of synchronicity in these twin performers (Séverine and Élodie Lombardo).

Working with Élodie and Séverine Lombardo was for me a very fluid moment. Over the years, we have developed a complicity based on respect and understanding. With this project, these are not dance photos. The choreography is non-existent. Improvisation, free or directed, was our working method and light was my starting point for each session. From there, the spatial and temporal limits of the shots were established. From this emerged the proposals of the interpreters. The result is a series of moments charged with a singular intimacy.

More Projects