Espaces périphériques

Centre VU de Québec | Automne 2017

Que reste-t-il de la photographie qui se dégrade, d’un geste posé dans l’obscurité ? Dans les photographies de Joan Fontcuberta et de Katia Gosselin, quelque chose résiste à l’effacement. En perte de repères, le regard cherche à comprendre, se creuse un chemin, fait naître l’imagination. 

Espaces périphériques  |  Katia Gosselin

Dans les photographies de Katia Gosselin, une lumière crue s’invite dans des espaces obscurs et se pose sur des choses et des gestes qui sinon seraient restés dans la pénombre. Arrêts sur un mouvement, sur un moment, sur une banalité ou une fatalité : les images forcent un rapprochement et un temps de contemplation sur ce qui ne dure pas, mais aussi sur ce qui ne se voit pas autrement que par la photographie. Parmi les formes qui se découpent par la lumière, les présences apparaissent presque absentes et les vides se remplissent de suggestions de présences. Comme un état d’esprit insaisissable, ce que l’on nous donne à voir nous échappe toujours un peu. 

Les expositions font partie de la programmation Inventer le risque, qui invite à reconsidérer nos façons de faire la création et de penser l’image.

FICHE TECHNIQUE

Impression jet d’encre 1 m x 1,50 m. 

REVUE DE PRESSE | CV # 108

//

Centre VU de Québec | Fall 2017

What is left of the photograph that degrades, of a gesture made in the dark? In the photographs of Joan Fontcuberta and Katia Gosselin, something resists erasure. In loss of reference points, the gaze seeks to understand, digs its way, gives birth to imagination. 

Peripheral spaces  |  Katia Gosselin

In Katia Gosselin’s photographs, a raw light invites itself into dark spaces and is applied to things and gestures that would otherwise have remained in the dark. Stops on a movement, on a moment, on a banality or a fatality: images force a rapprochement and a time of contemplation on what does not last, but also on what is not seen otherwise than through photography. Among the forms that are cut out by light, presences appear almost absent and emptiness fills up with suggestions of presences. Like an elusive state of mind, what we are shown to see always escapes us a little. 

The exhibitions are part of the Inventing Risk program, which invites us to reconsider our ways of creating and thinking about images.

TECHNICAL DETAILS

Inkjet printing 1 m x 1.50 m. 

More Projects